Retour

Les visionnements du film 1:54 annulés à Massey-Vanier à Cowansville 

La Commission scolaire du Val-des-Cerfs annule les visionnements du film 1:54 du réalisateur Yan England, prévus à l'école Massey-Vanier de Cowansville, cette semaine.

Quelque 600 élèves devaient aller visionner le film lors de sorties éducatives.

La Commission scolaire a pris cette décision à la suite de recommandations reçues, notamment celle de la Direction de santé publique de l'Estrie.

Cette dernière a fait parvenir une lettre à toutes les commissions scolaires de son territoire.

La directrice de Santé publique au CIUSSS de l'Estrie explique que le but n'est pas de prendre des décisions à la place des commissions scolaires. Dr Mélissa Généreux s'inquiète seulement de la scène explicite de suicide présentée dans le film.

« C'est quand même bien démontré que d'exposer plusieurs jeunes à une scène explicite de suicide, surtout si ce n'est pas fait de manière très encadrée, peut avoir des effets néfastes en particulier pour des jeunes qui seraient déjà plus vulnérables ou qui auraient des facteurs de risque suicidaire », explique Dr Généreux.

Manque de ressources

Le directeur général par intérim à la Commission scolaire du Val-des-Cerfs, Éric Racine, explique que la décision d'annuler les visionnements à Massey-Vanier a été prise parce que les ressources pédagogiques n'étaient pas assez nombreuses pour offrir du soutien aux jeunes après le visionnement.

« Au retour du film, il doit y avoir un filet de sécurité pour s'assurer qu'il n'y a pas d'élèves en état critique ou en état de choc. Le nombre d'intervenants disponibles n'était pas assez grand pour m'assurer que tous les élèves allaient être en sécurité », explique Éric Racine.

« La partie intimidation est très bien traitée. La problématique vient des scènes spécifiques sur le suicide qui soulèvent beaucoup de préoccupations de notre part. J'aime mieux être plus prudent que pas assez », ajoute M. Racine.

La Commission scolaire du Val-des-Cerfs précise que si d'autres écoles prévoient des visionnements du film 1:54, ceux-ci seront évalués au cas par cas.

Plus d'articles

Commentaires