Retour

Littérature, technologie et créativité au menu des Correspondances d'Eastman

« Habiter le paysage. » Voilà le thème sous lequel se dérouleront, dès jeudi, les Correspondances d'Eastman. Durant quatre jours, la lecture et l'écriture seront à l'honneur au cœur du petit village.

Expositions, cafés et sentiers littéraires, spectacles, écriture de cartes postales : les amoureux des lettres ont l'embarras du choix quand vient le temps d'embrasser une activité aux Correspondances.

Ils peuvent, par exemple, choisir d'écrire une lettre et l'envoyer à n'importe qui. Il ne reste plus qu'à déterminer l'endroit parmi les différents jardins d'écriture installés à travers le village d'où la missive sera écrite.

« On envoie plus de 5000 lettres à travers le monde », souligne le président-directeur général du festival, Raphaël Bédard-Chartrand.

« Très souvent, on a des lettres qui nous sont adressées qui viennent vraiment nous remercier de mettre ce cadre qui est parfait, somptueux, qui est champêtre pour écrire, pour stimuler la création », raconte-t-il.

Même les plus jeunes y trouveront leur compte grâce à la technologie.

L'entreprise SAGA a notamment créé un univers qui leur est spécialement destiné. « Les jeunes seront appelés, amenés à lire un conte qui s'animera sur des écrans autour d'eux. [...] Il va falloir le voir pour le croire! »

Un parc d'iPad a également conçu des applications qui favorisent la création littéraire et l'écriture.

En tout, une cinquantaine d'auteurs seront présents lors de cette 14e édition. Parmi les grands noms : Marc Séguin, Patrick Senécal, Kim Thùy, Francine Ruel, Louise Portal et Tristan Malavoy. Le chanteur et musicien Thomas Hellman en est quant à lui le porte-parole cette année. 

Plus d'articles

Commentaires