Le projet de jeux aériens Divertigo ne pourra pas s'installer sur les terrains de la plage des Cantons de Magog. Les élus de Magog ont dit non au projet dans sa forme actuelle lors du conseil municipal de lundi.

Ce projet suscite la controverse depuis qu'il a été dévoilé publiquement en janvier dernier. Le promoteur Marco Patry prévoyait un investissement de 750 000 $ pour l'aménagement de divers modules, dont des jeux de cordes, un mur d'escalade, des tyroliennes et un simulateur de chute libre.

Certains opposants avaient notamment peur du bruit. Une pétition avait été déposée au conseil municipal.

La Ville voulait attendre la fin des consultations publiques dans le cadre de l'élaboration du Plan directeur des parcs et des espaces verts avant de statuer sur le dossier, afin de prendre davantage le pouls de la population. « Ces consultations, appuyées par les recommandations de la firme qui accompagne la Ville dans la réalisation du plan directeur, ont révélé que la plage des Cantons n’était pas l’endroit approprié pour implanter un module de jeux aériens », a déclaré la mairesse, Vicky-May Hamm.

« Comme nous l’ont demandé les citoyens, la plage des Cantons conservera son accessibilité et le développement de ce secteur misera sur une offre d’activités libres et familiales », a-t-elle ajouté.

Elle ajoute que la Ville ne ferme pas la porte à un projet d'hébertisme urbain, mais pas en 2018. « Dans cette éventualité, d’autres sites seraient analysés. Par contre, cette réflexion reviendra au nouveau conseil municipal qui sera constitué lors des prochaines élections », a ajouté Mme Hamm.

Le plan directeur des parcs et des espaces verts sera rendu public le 4 octobre prochain.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine