Le projet de « beer garden », proposé par deux résidents de Magog, ne verra finalement pas le jour. Les élus magogois ont rejeté la proposition lors du conseil municipal de lundi.

Un « beer garden » est situé sur la terrasse d'un établissement où les gens peuvent s'asseoir et consommer leurs propres denrées à condition d'y commander les boissons.

« La majorité du conseil croit que la majorité de la population ne veut pas de ce projet à cet endroit-là. Ils disent qu'on pourrait regarder pour un autre emplacement. Pour qu'un tel projet soit rentable, il doit être situé au coeur des activités. On n'a pas beaucoup de terrains disponibles proches du centre-ville. On va quand même regarder avec les promoteurs pour un plan B, mais il y a peu de chances que ça puisse arriver », se désole la mairesse de Magog, Vicky-May Hamm.

Cette dernière fait partie de « la minorité qui pense qu'au contraire la majorité des citoyens en voulaient. » « J'ai des réserves, mais on ne le saura jamais parce qu'on n'est même pas allés jusqu'au registre. Quant à moi, le conseil a saboté la démarche démocratique qu'on n'avait. Une fois que j'ai dit ça, comme je suis la porte-parole du conseil, je vais travailler dans le sens de la décision du conseil. »

La mairesse Hamm souhaite maintenant mettre en place un nouveau mécanisme de consultation publique pour que pareille situation ne se produise plus.

Selon Vicky-May Hamm, ce sont principalement des commerçants qui craignaient l'arrivée d'un « beer garden » voyant là une concurrence supplémentaire. « D'autres y voyaient un problème d'intégration architecturale. C'est une question d'interprétation parce que ça a passé au comité consultatif d'urbanisme. Au niveau de la concurrence, ce que j'ai expliqué lundi, c'est que demain matin, il peut se construire un bâtiment de trois étages avec un restaurant au premier et une terrasse et personne ne pourra s'opposer parce que la réglementation le permet. »

Plus d'articles