Retour

Magog-Orford transformée en salle de cinéma en plein-air

Faire vivre le cinéma, surtout celui québécois, en dehors des salles c'est le mandat du Festival CinéVue qui se déroule dans la région de Magog-Orford jusqu'au 7 août. L'événement a pris son envol, lundi, avec la première du film Mon ami Dino.

Un texte d'Émilie Richard

« On place le spectateur dans un contexte très différent de ce à quoi il est habitué », lance d'emblée Vanessa-Tatjana Beerli, directrice générale de l'événement qui mijote le projet depuis 2 ans.

« C'est très important d'aller voir les films en salles, mais les cinémas se retrouvent souvent avec de petites équipes et de créer des happenings comme on fait dans le cas du festival, ça serait beaucoup trop lourd comme travail. Il y a une différence dans les salles quand on crée des soirées à concept. Il y a automatiquement plus de gens. Ça va être la force de CinéVue. »

Inspirée d'un événement qui s'est tenu en Bavière, pendant lequel elle a regardé un film sur un bateau vapeur, Vanessa-Tatjana a construit une programmation faite sur mesure pour la beauté des paysages de la région.

Certaines projections ont lieu dans des endroits inusités, dont le sommet du mont Orford ou dans les champs de Bleu Lavande. La programmation regroupe une quarantaine de films de réalisateurs québécois bien connus, dont Denis Côté et Léa Pool et de la relève cinématographique. 

Une quarantaine de réalisateurs, d'acteurs, et de producteurs échangeront avec le public dans le cadre de la 1ere édition du Festival.

Plus d'articles

Commentaires