Retour

Mairie de Sherbrooke : Bernard Sévigny passe le flambeau à Steve Lussier

La rencontre entre le maire sortant et le maire élu de Sherbrooke a finalement eu lieu mercredi matin. Steve Lussier et Bernard Sévigny ont discuté, à portes closes, d'une quinzaine de dossiers prioritaires pendant une quarantaine de minutes à l'hôtel de ville.

Selon les deux principaux intéressés, le tête-à-tête s'est bien déroulé. « Très belle rencontre avec M. Sévigny. Il y a beaucoup de dossiers à la Ville alors, je trouvais la rencontre importante entre les deux parties. C'est une belle passation. Je suis très, très content. On voulait s'assurer que les dossiers allaient suivre avec la bonne information comme celui de Well inc., l'aéroport, entre autres. On en a plus d'une dizaine, mais on n'entrera pas dans les détails [avec vous] », a expliqué le nouveau maire.

M. Sévigny a abondé dans le même sens. « Ça s'est très bien passé. Ça a été constructif. La vie continue, les dossiers évoluent. Oui, il y a une période électorale, mais il y a des gestionnaires qui sont en attente. Il fallait, pour les dossiers les plus d'actualités, les actualiser avec le nouveau maire. C'est ce qu'on a fait. Il y a des décisions à prendre au cours des prochains jours, des prochaines semaines, des prochains mois. Il fallait niveler l'information, lui assurer notre collaboration parce qu'il y a des enjeux, il y a un budget qui s'en vient. Il devait avoir la compréhension des dossiers les plus importants. »

Pas question pour le maire sortant, toutefois, de donner des conseils au nouvel élu. « M. Lussier a été élu maire de Sherbrooke et il devra prendre les décisions. Je ne suis pas là pour jouer aux belles-mères et lui dire quoi faire. C'est de l'information objective qui lui a été transmise. M. le maire en fera l'analyse et prendra les décisions. Ça lui appartient maintenant. »

Bernard Sévigny assure qu'il a laissé l'ensemble des dossiers intacts à son successeur. « De toute façon, M. Lussier va avoir le support de l'administration municipale dans tout ça. On a discuté d'une quinzaine de dossiers, mais il y en a une centaine à la Ville », a-t-il rappelé.

Appelé à offrir un conseil au nouveau maire, Bernard Sévigny a déclaré qu'il devait se méfier des journalistes en éclatant de rire. « Oui, je lui ai donné quelques conseils d'usage sur la fonction de maire, des choses qu'il faut savoir, mais je ne vous dirai pas quoi. Ça a été très cordial comme rencontre et très ouvert. »

Le député de Sherbrooke, Luc Fortin, a réagi sur Twitter à cette blague de Bernard Sévigny.

Plainte à la Commission municipale

Le sujet de l'arrivée tardive de la réponse à la plainte formulée à la Commission municipale concernant le présumé manque d'éthique de Bernard Sévigny dans le dossier Well inc. n'a pas été abordé lors de cette rencontre. Toutefois, Steve Lussier a indiqué qu'il fallait changer les façons de communiquer les décisions plus rapidement aux élus impliqués dans de telles situations. « Quand c'est des choses aussi importantes, c'est important que la lettre arrive avant. »

Bernard Sévigny a refusé de répondre aux questions pouvant expliquer la défaite. « Je quitte l'hôtel de ville aujourd'hui et je remets les dossiers au nouveau maire. Je ne veux pas revenir sur la campagne électorale de quelque façon que ce soit. » Il n'a également pas voulu dire quels étaient ses plans d'avenir et a indiqué que, concernant le Renouveau sherbrookois, une rencontre était prévue dans les prochaines semaines pour faire le point.

Le nouveau maire sera assermenté vendredi et la composition du comité exécutif sera connue lundi prochain.

Plus d'articles

Commentaires