Retour

Maison infestée de champignons : un cauchemar pour un couple de Sherbrooke


L'achat d'une première maison est souvent un rêve pour bien des familles, mais pour un couple de Sherbrooke, ce rêve s'est rapidement transformé en cauchemar. De la moisissure et des champignons ont été découverts en quantité impressionnante dans le sous-sol de leur résidence, à tel point que leurs enfants ont été gravement malades. Ils se retrouvent aujourd'hui sans aucun recours.

Un texte de Geneviève Proulx

À l'achat, il y a trois ans, la maison semblait propre et l'inspecteur en bâtiment embauché n'a décelé aucune anomalie. Le sous-sol, rénové peu avant l'achat, n'inquiétait pas les nouveaux propriétaires, Nancy Rhéaume et Pierre Caron. « Le plancher était neuf, le plafond était neuf. Tout était neuf. Rien ne laissait présager que les gens avaient des problèmes ici », raconte M. Caron.

Peu de temps après avoir emménagé, les deux enfants ont présenté des signes de maladie. Malgré la médication et les mois qui passent, les symptômes restent importants. « On s'est dit qu'il y avait quelque chose au sous-sol, que ça commençait à sentir trop fort. J'ai fait venir un nouvel inspecteur. Je lui ai dit de faire des trous n'importe où, de démolir s'il fallait. Nous voulions une réponse », ajoute le propriétaire.

La réponse a été rapidement trouvée. Sous les planchers, au plafond et derrière les murs, la moisissure et les champignons sont partout. Pour résoudre le problème, les Rhéaume-Caron doivent débourser des dizaines de milliers de dollars en réparation et en désinfection. « Chaque morceau qu'on levait, il y avait plein de champignons, peu importe la pièce », ajoute Nancy Rhéaume.

Pour ne prendre aucun risque, le couple a condamné le sous-sol et toute la famille vit maintenant au rez-de-chaussée. Les assurances refusent de payer et ils n'ont pas les moyens de s'offrir les services d'un avocat afin de poursuivre l'ancien propriétaire. Selon les premières estimations, entreprendre un tel recours judiciaire pourrait coûter plus de 15 000 $ sans garantie de gagner la cause.

Avant de remettre les clés à la banque, la famille espère toujours en arriver à une entente avec l'ancien propriétaire.

Plus d'articles

Commentaires