Retour

Manifestation à la prison Talbot : les agents de la paix dénoncent le manque d'effectifs à Sherbrooke

Une cinquantaine d'agentes et d'agents de la paix en services correctionnels ont manifesté, jeudi midi, devant le Centre de détention de Sherbrooke, pour dénoncer la lenteur des négociations pour le renouvellement de leur convention collective.

Leur contrat de travail est échu depuis près d'un an. Les agents déplorent notamment le manque d'effectifs et le surplus de population carcérale. 

« Pour nous, la santé et la sécurité au travail, c'est primordial, dans un contexte où on travaille avec une clientèle qui n'est pas facile et qui n'est pas la crème de la société. Or, l'employeur n'a aucune considération pour la santé et la sécurité de ses travailleurs. Nos établissements sont surpeuplés et on manque de main-d'oeuvre », indique le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, Mathieu Lavoie

Autres rassemblements

Ce n'est pas la première manifestation du genre à être organisée au pays. Un rassemblement a eu lieu la semaine dernière en Gaspésie et d'autres sont prévus prochainement à travers le Québec.

En Estrie, on compte environ 125 agents correctionnels.

Plus d'articles

Commentaires