Retour

Manifestation des employés du Centre jeunesse de l'Estrie

Une quarantaine d'employés du Centre jeunesse de l'Estrie (CJE) ont profité de leur pause du matin pour manifester devant les bureaux du point de service de la rue Dufferin, à Sherbrooke, jeudi matin. Cette mobilisation est en appui à la présente négociation du secteur public.

Un texte de Geneviève Proulx

« À partir d'aujourd'hui, on déclenche des moyens de pression. Les employés sont invités à porter le chandail noir et à prendre leurs pauses tous les jours, chose qu'ils ne faisaient pas avant », indique le président du syndicat du Centre jeunesse de l'Estrie, Steve Lemieux. 

Le président a rappelé que les travailleurs du CJE ont vu leurs conditions de travail se dégrader fortement dans les dernières années notamment en raison des compressions de 20 millions de dollars imposées au cours de la dernière année.

« Le personnel du centre jeunesse de l'Estre travaille au quotidien avec des jeunes vulnérables qui ont besoin de services pour leur assurer un bel avenir. Dans les dernières années, les gouvernements ont abandonné les centres jeunesse. Les taux de maladie augmentent, les abolitions de postes accentuent la charge de travail, alors que les taux de signalement continuent d'augmenter », a rappelé M. Lemieux.

Selon ce dernier, 300 signalements de plus ont été faits au cours de la dernière année, et ce, « sans ajout de personnel ».

Le syndicat du Centre jeunesse de l'Estrie a obtenu un mandat de grève à 93 %. La première des six journées de grève aura lieu le 28 octobre prochain.

Plus d'articles

Commentaires