Retour

Manifestation des syndiqués à l'usine Kruger de Sherbrooke

Les employés syndiqués de l'usine Kruger de l'arrondissement de Brompton à Sherbrooke entament des moyens de pression.

Mercredi, ils ont manifesté devant l'usine et des tracs leur ont été distribués. Un comité de mobilisation a été formé et d'autres moyens de pression sont à venir.

Les employés dénoncent le surcroît de travail occasionné par le manque de personnel à la suite de départs volontaires qui ne sont pas remplacés ou qui sont comblés par des sous-traitants.

Selon le président du syndicat, André Forest, les employés en ont tout simplement ras le bol. « C'est à plusieurs reprises que nous avons dénoncé à l'employeur que les
travailleurs sont à bout de souffle. Nous demandons simplement l'embauche de personnel pour qu'ainsi nous puissions prendre les congés auxquels nous avons droit. La situation actuelle est inacceptable. Bon nombre d'employés se font refuser des congés par manque de personnel remplaçant et cette situation n'est pas nouvelle, elle perdure depuis plus de trois ans », soutient-il.

Pour l'instant, les moyens de pression n'incluent pas la grève. « Il n'est toutefois pas exclu de convoquer une assemblée générale afin d'obtenir un tel mandat », nuance M. Forest.

L'usine compte 210 employés syndiqués. Ils sont sans contrat de travail depuis le 31 mai 2015.

Le porte-parole de l'entreprise fait savoir qu'il n'est pas dans la politique de Kruger de commenter les relations avec ses employés.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine