Retour

Manque d'hébergement à Granby, prise d'assaut par les visiteurs

Ce ne sont pas un, mais trois événements d'envergure qui se tiennent à Granby au cours du week-end. En plus du trafic qui engorge le centre-ville, les organisateurs du tournoi de tennis Challenger ont eu à gérer un manque d'hébergement.

« On n'a jamais vu ça depuis le début de l'existence du tournoi », affirme le responsable de l'hébergement, Marcel Saint-Onge.

Le tournoi Challenger, qui se tient habituellement à la mi-juillet, a été repoussé de deux semaines cette année. Il a donc lieu en même temps que le festival des voitures anciennes de Granby, qui attire 30 000 visiteurs en trois jours, et le festival Couleurs urbaines.

Depuis une semaine, des familles tout juste arrivées à Granby étaient incapables de se trouver un logement. L'organisation a donc fait appel aux gens de la région.

En tout, 128 athlètes participent au tournoi Challenger. C'est 20 de plus que l'an dernier.

Selon le maire de Granby, Pascal Bonin, il faudrait une meilleure offre d'hébergement. « Mon travail à moi est d'amener des hôtels, pas de repousser les touristes », explique-t-il.

Plus d'articles

Commentaires