Retour

Manque de ressources en Estrie pour les animaux sauvages blessés

L'Assocation du Marais de la rivière aux cerises (AMRAC) voudrait voir un refuge s'implanter en Estrie, afin de recueillir les animaux sauvages blessés ou en détresse que leur apportent les citoyens.

Ni l'AMRAC, ni la Société protectrice des animaux ne sont mandatées pour accueillir ces bêtes, pourtant le phénomène est grandissant.

Plus d'articles

Commentaires