Le Marché champêtre de North Hatley a une double raison de célébrer samedi. Non seulement c'est jour d'ouverture des marchés publics au Québec, mais il célèbre également sa 40e année d'existence.

En Estrie, c'est lui le doyen de tous les marchés. Même s'il fait figure de précurseur, le marché de North Hatley n'est toutefois plus l'exception. En 10 ans, leur nombre a presque doublé au Québec et dépasse aujourd'hui 120.

« C'est assez logique. Ça s'inscrit dans un mouvement où les gens sont de plus en plus consciencieux de ce qui se retrouve dans leur assiette », estime la directrice des communications des marchés publics du Québec, Marie-Ève Riendeau.

Les marchés publics se multiplient, mais ils sont loin de se copier l'un l'autre. Le marché de North Hatley, par exemple, est situé dans le parc de la Municipalité, à deux pas de la rivière Massawippi. 

« Chaque marché a une personnalité différente », estime la présidente du marché public de Compton, Diane Goyette.

Une personnalité qui s'exprime par les particularités du site où se retrouve le marché, mais aussi par les produits qu'on peut y acheter. Souvent, l'ambiance est conviviale ; il peut y avoir de la musique, des repas chauds ou des activités pour les enfants.

Tous les marchés rencontrent cependant le même défi : la promotion. En Estrie, les marchés se sont regroupés pour lancer la campagne « On se voit au marché » et distribuer une carte où ils sont tous représentés. 

Le conseil de Diane Goyette? « Soyez infidèles. » 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine