Retour

Marchés publics : plaidoyer pour plus de souplesse à Sherbrooke

Il n'y aurait qu'à Sherbrooke où il faut payer 100 $ pour avoir le droit d'exposer des produits dans un marché public.

C'est ce que soutien un organisme qui regroupe les marchés publics saisonniers des secteurs Saint-Élie, Lennoxville et Fleurimont. Selon la réglementation en vigueur, un producteur qui souhaite exposer dans les trois sites devrait même payer trois fois le permis de 100 $.

« On n'a pas le sentiment qu'on est super soutenus par Sherbrooke », explique la porte-parole du regroupement, Christelle Lefevre.

Le regroupement demande également un assouplissement des réglements sur l'emplacement des marchés publics, qui doivent pour le moment se tenir sur des terrains commerciaux.

Un dossier a été présenté aux élus de Sherbrooke. Il y cependant peu de chance que des modifications soient apportées pour la saison 2017.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine