Retour

Mauvais état des routes à Coaticook : le maire fulmine

Le maire de Coaticook, Bertrand Lamoureux, déplore que le ministère des Transports n'ait pas décrété la période de dégel plus tôt en 2016. Durant cette période, les véhicules lourds doivent diminuer leurs charges pour réduire l'impact sur réseau routier. 

Cette année, la période de dégel a commencé le 14 mars dans le sud du Québec. Pour le maire de Coaticook, le mal était déjà fait. Les journées chaudes des dernières semaines ont contribué à rendre les chaussées instables à de nombreux endroits. 

« Ça n'a pas été long que nous avons été dans la boue. On aurait été prêt à interdire la circulation des camions lourds au moins une semaine d'avance. Ça aurait été correct pour préserver l'état des routes », soutient le maire de Coaticook, Bertrand Lamoureux.

Lourds jusqu'à la dernière minute

De nombreux chemins ruraux sont grandement abîmés selon le maire.

« Il y en a qui se sont dépêchés, en sachant que le dégel était le 14 mars, à transporter tout leur matériel avec leur camion lourdement chargé pour être capables de faire des mini-transports après. »

La situation de Coaticook semble être étendue à d'autres villages du secteur, dont East-Hereford et Hatley.

« C'est pareil partout dans la MRC. Nous sommes la région où il y a le plus de chemins ruraux en gravier. Quand un chemin de gravelle dégèle, ce n'est pas long que la boue embarque! » s'exclame M. Lamoureux.

Manque de fonds

M. Lamoureux rappelle que les fonds gouvernementaux destinés à l'entretien des routes rurales sont gelés depuis une décennie.

« Nous recevons 245 000 $ par année et ça n'a jamais augmenté. Tous les ans, le prix du gravier et du transport augmentent. Ils veulent qu'on en fasse de plus en plus, mais on ne reçoit pas plus d'argent. » 

Bertrand Lamoureux rappelle par ailleur que depuis trois ans, les dépenses municipales destinées à l'entretien de ces routes n'ont pas diminué.

« On ne veut pas les perdre. Quand il n'y a pas d'entretien, le chemin écrase et il faut complètement le refaire. Pour ne pas le perdre, il faut mettre de l'argent chaque année, mais on en manque. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine