Retour

Mère Marie-Léonie désignée personnage historique

La fondatrice des Petites Sœurs de la Sainte-Famille de Sherbrooke, mère Marie-Léonie, a été désignée personnage historique par le ministre de la Culture et des Communications et député de Sherbrooke, Luc Fortin.

Ce geste symbolique est posé en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel afin de préserver sa mémoire au fil des générations. « Je suis fier de poser ce geste significatif à l'égard de cette grande figure étroitement liée à la vie de la collectivité de Sherbrooke. Ainsi, son œuvre restera gravée dans notre mémoire collective », a souligné le ministre.

Élodie Paradis, son nom de naissance, a prononcé ses voeux en 1857 où elle a reçu le nom de soeur Marie-de-Sainte-Léonie. Elle a oeuvré à Montréal, aux États-Unis et au Nouveau-Brunswick avant de s'établir à Sherbrooke. C'est elle qui a fondé l'Institut des Petites Soeurs de la Sainte-Famille en 1880 au Nouveau-Brunswick. Sa congrégation était vouée au service domestique des collèges, des séminaires, des évêchés et des maisons de formation de prêtres.

C'est en 1895 que Marie-Léonie déménage la maison mère de son institut à Sherbrooke. Des soeurs de sa communauté assurent le service domestique de 42 maisons religieuses au Québec, au Nouveau-Brunswick, en Ontario et aux États-Unis.

Au moment de son décès, en 1912, quelque 600 religieuses forment la congrégation des Petites soeurs de la Sainte-Famille.

En 1984, lors de sa visite au Canada, le pape Jean-Paul II a béatifié celle qui est devenue bienheureuse mère Marie-Léonie. Il s'agissait de la première cérémonie de béatification tenue en Amérique.

Plus d'articles

Commentaires