Un suspect de Trois-Rivières a été accusé du meurtre au deuxième degré de l'homme retrouvé mort jeudi matin à Sherbrooke. François Asselin, 35 ans, de Trois-Rivières, a comparu en fin d'avant-midi au palais de justice de Sherbrooke.

L'homme de 35 ans doit également répondre à une accusation d'outrage, d'indécence ou d'indignité envers un cadavre. Il est connu des milieux policiers. Il a été accusé, par le passé, de voies de fait et de voies de fait avec lésion, entre autres. En 2017, il avait été condamné à une peine de douze mois de prison.

La victime est François Lefebvre, 59 ans, de Trois-Rivières. Son identité a été dévoilée par la Sûreté du Québec vendredi.

L'affaire a débuté lorsque les policiers de Sherbrooke ont reçu un appel vers 8 h 30 jeudi faisant état de la découverte du corps d'un homme dans une entreprise du parc industriel.

Les employés d'Ovation Logistique, une entreprise de livraison située rue Pépin, avaient en effet eu la désagréable surprise de constater qu'un cadavre se trouvait dans le camion d'un de ses sous-traitants.

Les deux hommes se connaissaient

La victime et le suspect étaient des employés de l'entreprise Déménagement Martel Express de Trois-Rivières. Selon un membre de la direction, les deux hommes se connaissaient. Ce dernier a raconté que les autres travailleurs de l'endroit vivaient ces moments difficilement.

Les employés vivent un « drame humain » et traversent « une épreuve énorme. »

« Nos pensées vont vers la famille de la victime », a-t-il dit.

Des mesures d'aide aux employés ont déjà été mises en place.

Plus d'une trentaine de policiers et une quinzaine d'enquêteurs ont été mobilisés jeudi relativement à cette affaire.

Un deuxième endroit, l'Hôtellerie Jardins de Ville, a été surveillé toute la journée par des agents. On a refusé d'expliquer officiellement pourquoi ce lieu était sous surveillance policière.

La direction d'Ovation Logistique a précisé par voie de communiqué que le personnel de l'entreprise est sous le choc. Celle-ci a promis de mettre en place un soutien psychologique pour accompagner ses employés.

Il s'agit du quatrième homicide à survenir à Sherbrooke au cours des six derniers mois.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine