Retour

Meurtre de Roland Baker : ses collègues ébranlés

Les proches de Roland Baker, retrouvé sans vie dans son appartement de Drummondville plus tôt cette semaine, sont encore sous le choc de sa disparition soudaine.

L'homme de 60 ans travaillait chez Lazer Inox à Saint-Germain-de-Grantham depuis près de cinq ans. L'entreprise compte une cinquantaine d'employés, dont plusieurs amis proches de M. Baker.

C'est d'ailleurs l'une des employés de l'usine qui a remarqué l'absence de son collègue au retour du long congé mardi matin. Elle a alors alerté les policiers. « On a envoyé la fille des ressources humaines aller vérifier chez eux et c'est là qu'on a appelé la police », explique la responsable du service à la clientèle de Lazer Inox, Katia Sylvestre.

Une aide psychologique sera offerte aux employés dès lundi.

La fille de la victime, Catherine Baker, n'a pas voulu accorder d'entrevue. Elle a tout de même publié un message sur sa page Facebook à la mémoire de son père. « Bon voyage papa, je ne peux pas croire que quelqu'un t'ait voulu du mal, je t'aime. »

L'Association des familles de personnes assassinées ou disparues a été mandatée par la famille pour tout ce qui concerne la prise de parole et la gestion médiatique relativement à ce drame effroyable.

Félix Pagé, 24 ans, a été accusé de meurtre au deuxième degré et d'outrage à un cadavre. Il demeure détenu et sera de retour devant les tribunaux le 29 juin prochain.

Plus d'articles