Retour

Mieux gérer sa maladie chronique grâce à sa tablette

Les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), comme une bronchite ou de l'emphysème, pourront désormais profiter du service de télésoins à domicile. À partir de leur tablette électronique ou de leur ordinateur, il leur sera possible de discuter rapidement avec une équipe d'inhalothérapeutes.

Les résultats encourageants d'un projet pilote mené auprès de 300 personnes ont incité le CIUSS de l'Estrie - CHUS à offrir le service à toute la population souffrant de ces maladies.

« La petite révolution, c'est que ce ne sont pas des services offerts sur une très longue période. C'est sur une période de quatre à six mois. L'objectif, c'est l'apprentissage. Ce qu'on veut, c'est que les gens acquièrent des connaissances et développent les compétences afin de gérer leur maladie », insiste Sonia Quirion, coordonnatrice de la télésanté pour le CIUSS de l'Estrie - CHUS.

Le service de télésoins à domicile vise principalement à réduire les hospitalisations. Selon la première évaluation du programme, les usagers sont davantage motivés à autogérer leur maladie.

L'usager et ses proches ont aussi accès à une « bibliothèque de santé virtuelle » qui met de l'avant des capsules éducatives.

« Ça m'a donné un rythme de vie plus agréable. Ça m'a appris à contrôler ma maladie. Quand j'ai des symptômes aggravants, ça me permet de réagir très rapidement », explique l'un des usagers, André Roy.

Pour l'une des l'inhalothérapeutes participant au programme, la mission éducative de ce service est atteinte, car les patients sont justement plus aux aguets des symptômes d'aggravation de leur maladie.

En Estrie, les maladies pulmonaires obstructives chroniques touchent près de 20 % des personnes âgées de 65 ans et plus.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine