Retour

Modifications réclamées à Warwick sur la route 116, jugée trop dangereuse 

Des citoyens réclament des modifications à la signalisation sur la route 116 à la suite du décès de Jacques Mercier et de sa conjointe, Diane Roberge, sur la route 116 samedi à Warwick

La collision fatale a eu lieu à quelques mètres d'un panneau installé en mai dernier incitant les gens à adopter de bonnes habitudes de conduite automobile. La campagne a pour titre : « Et si ta vie s'arrêtait ici? » C'est également à cet endroit qu'est mort Enrick Parent, 16 ans, lors d'un accident en juillet 2015. 

« La dame derrière moi ne m'a pas vue du tout », raconte l'une des automobilistes impliquées dans l'accident, Magalie Fréchette. Sa voiture était arrêtée sur la route 116.

Mme Fréchette souhaitait tourner à gauche dans une entrée privée. Une voiture l'a percutée puis une moto qui arrivait en sens inverse l'a frappée de plein fouet. Les occupants de la moto, deux sexagénaires de Laval, n'ont eu aucune chance. 

Pourquoi?

La mère du jeune Enrick Parent, dont la photo figure sur le panneau de sensibilisation, se demande pourquoi un tel accident est encore arrivé.

« J'ai fait le saut. C'est à la même place où Enrick est mort. Ça nous rappelle de mauvais souvenirs. Ça ne fait même pas un an et il y a encore un décès. Ça n'a pas de bon sens! » déplore Chantale Veilleux. 

Si elle est convaincue que la campagne de sensibilisation était nécessaire, elle pense que des mesures de sécurité supplémentaires devraient être ajoutées.

Selon des résidents du secteur, la ligne pointillée devrait être remplacée par une ligne pleine. « Tous nos enfants viennent ici. On est stressés. On sait que c'est dangereux. Il ne devrait pas y avoir de ligne de dépassement à cet endroit », croit Magalie Fréchette. 

En moyenne, plus de 250 collisions, dont sept très graves ou mortelles, ont lieu chaque année entre Plessisville et Kingsey Falls.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine