Retour

« Mon prochain défi est familial » - Marc-André Desrochers

Deux ans après avoir pris la barre des Volontaires du Cégep de Sherbrooke, Marc-André Desrochers cède sa place à Jean-Philippe Gauthier.

Un texte de Charles Beaudoin

Nouveau père de famille depuis trois mois, Desrochers se disait incapable de se consacrer entièrement à ses rôles de père et d'entraîneur.

« Jumeler famille et football, c'était très demandant. J'ai compris rapidement que je devais faire un choix », a mentionné Desrochers en entrevue à Radio-Canada, lui qui s'apprêtait à rencontrer ses joueurs une dernière fois.

« C'est déchirant, parce que ça fait 15 ans que je suis dans le coaching, mais mon prochain défi est famillial. »

Celui qui était coordonnateur offensif avec les Cougars du Collège Champlain avant de se joindre aux Volontaires en 2015 se dit toutefois « extrêmement serein » avec sa décision.

« La mienne a été prise sans hésitation. Je voulais m'investir dans ma famille. C'est tout un changement, la vie change de vitesse avec un enfant. Entraineur-chef, c'est très intense, Tu mets de l'énergie sur ton équipe. Là, au lieu de la concentrer sur les autres, je vais la mettre sur ma famille. Je suis à l'aise, je suis content. »

Il croit laisser derrière lui une équipe compétitive.

« Je ne serais jamais parti en laissant un bateau qui coule derrière moi », assure-t-il.

« J'adore mon équipe et le programme. On a monté un bon programme, on a été capable d'établir de belles bases. Il n'y a pas de meileur timing. L'équipe va super bien. Je laisse en place une équipe très solide sur le terrain et académiquement, on réussit aussi super bien. »

Jean-Philippe Gauthier, un ancien porteur de ballon du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke, occupait le poste d'adjoint à l'entraîneur-chef Mathieu Lecompte chez le Vert & Or.

« Je suis plus que confiant. C'est un choix extraordinaire pour le programme. C'est un jeune entraîneur qui a fait ses preuves pendant des années. Jean-Philippe a toujours su se démarquer par son sérieux, son professionnalisme et son attention aux détails. Le programme est entre de très bonnes mains. », note Desrochers.

C'est sans aucun regret que Marc-André Desrochers profitera de vacances au cours des prochains mois avec sa conjointe et son garçon.

« On n'a pas gagné de championnat, mais on a gradué plusieurs joueurs universitaires, ce qui était mon but premier, que les joueurs puissent suivre leur rêve universitaire au football ou à l'école. »

Plus d'articles

Commentaires