Retour

Montérégie : des pharmaciens pourront traiter des personnes à risque pour la maladie de Lyme

Les personnes qui ont été piquées par une tique pourront se faire prescrire un antibiotique par un pharmacien de la Montérégie, à condition que la piqûre soit survenue dans une des régions considérées à risque pour la maladie de Lyme.

La directrice de santé publique de la Montérégie a en effet émis une ordonnance collective qui permet aux pharmaciens de la région d’administrer la doxycycline à titre préventif.

Pour pouvoir profiter de ce traitement, la personne doit avoir été piquée dans certains secteurs de la Montérégie, de l’Estrie et de l’Outaouais où les tiques sont fréquemment infectées par la bactérie qui cause la maladie de Lyme. La liste des localités peut être consultée dans ce document publié par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

D’autres critères doivent aussi être respectés :

  • Le traitement doit être administré 72 heures ou moins après le retrait de la tique;
  • La tique doit être restée accrochée à la peau pendant 24 heures ou plus.

Une maladie en progression

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi, qui peut être transmise par la piqûre d’une tique Ixodes scapularis infectée.

Le nombre de cas de cette maladie est en constante augmentation au Québec.

En 2017, il a presque doublé par rapport à l'année précédente, pour s'établir à 329 cas. C'est en Montérégie et en Estrie que le risque de contracter cette maladie par la morsure d'une tique était le plus important, selon l’Institut national de santé publique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces