Retour

Mort de Déliska Bergeron : le coroner suggère à la Ville de Sherbrooke des modifications aux intersections achalandées

La Ville de Sherbrooke devrait évaluer la possibilité de modifier l'aménagement ou la signalisation de toutes les intersections de ses rues les plus achalandées pour les rendre plus sécuritaires, entre autres pour les cyclistes et les piétons. Il s'agit de la recommandation faite par le coroner Gilles Saindon, dans le rapport qu'il vient de rendre public, à la suite du décès de Déliska Bergeron survenu le 9 juin 2014.

Un texte de Geneviève Proulx

La jeune mère de famille de 31 ans a été mortellement frappée par un camion alors qu'elle traversait l'intersection King-Saint-François au centre-ville de Sherbrooke. Le chauffeur qui effectuait un virage à droite ne l'a tout simplement pas vu.

Dans son rapport, le coroner s'interroge sur la configuration de l'intersection en question. « La configuration des feux de circulation est faite pour permettre une circulation automobile même lors du passage des piétons et des cyclistes. Rappelons que le cycle qui permet le passage des piétons et des cyclistes n'est que de 15 secondes. Ne serait-il pas plus sécuritaire d'interrompre toute circulation automobile lors du passage des piétons et des cyclistes ; c'est-à-dire de transformer cette intersection semi-protégée en une intersection protégée? À noter qu'au moment du drame, le compte à rebours n'indiquait pas le temps qu'il restait aux cyclistes pour traverser; cette fonction a déjà été ajoutée depuis l'accident », peut-on lire dans le rapport d'enquête.

Selon Dr Sainton, « le chauffeur du camion a probablement mal interprété la signalisation lumineuse de deux flèches vertes. La présence d'une flèche rouge pointant vers la droite lorsque la circulation automobile n'est pas permise dans cette direction serait probablement plus parlante que l'absence de fléché, mais cette signalisation n'est pas utilisée au Québec. La ville de Sherbrooke pourrait-elle être la première ville du Québec à utiliser cette signalisation? »

En avril dernier, après l'enquête policière, le procureur avait annoncé qu'il n'y aurait pas d'accusation de portée contre le chauffeur

Le coroner termine son rapport d'enquête en demandant à la Ville de Sherbrooke « d'évaluer la possibilité et la pertinence de modifier l'aménagement et/ou la signalisation de l'intersection entre le boulevard Saint-François et la rue King Est afin de la rendre plus sécuritaire, mais aussi de réviser les aménagements et la signalisation des intersections les plus achalandées de la ville afin de tenter de les rendre plus sécuritaires pour tous les usagers.

Réaction de la Ville de Sherbrooke

En conférence de presse, la Ville de Sherbrooke a soutenu avoir pris acte des recommandations et des divers éléments entourant cet accident. Elle a rappelé que dès que le rapport d'enquête des policiers a été déposé, la Ville de Sherbrooke et le ministère des Transports du Québec ont travaillé ensemble afin d'apporter les modifications suivantes : le feu piéton et le feu cycliste ont été harmonisés, tout comme le mode de protection sur toutes les approches. La durée de la traverse a aussi été prolongée à 27 secondes.

Une analyse de la sécurité des intersections de Sherbrooke a été commandé au Service des infrastructures urbaines et de l'environnement. 

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête de neige au Colorado rend la conduite difficile





Rabais de la semaine