Retour

Mort violente pour les 3 employés de Neptune Technologies conclut le coroner

Le coroner Louis Normandin a remis ses rapports à la suite du décès de trois employés de l'usine Neptune de Sherbrooke en novembre 2012. Dans les trois cas, il conclut à une mort violente consécutive à l'explosion qui s'est produite aux installations d'extraction d'huile de krill.

Un texte de Geneviève Proulx

Le coroner note que Marc Couture est décédé des suites de graves brûlures. Herman Guerrero a succombé à un traumatisme craniocerebral contondant majeur. Enfin, Abel Regalado-Calderin est mort asphyxié.

Louis Normandin rappelle, dans son rapport, les conclusions de la CSST à savoir notamment qu'il y a eu des manquements dans la conception et le contrôle du procédé de redémarrage de l'usine ce qui a provoqué un déversement d'acétone qui a provoqué la déflagration. Neptune a, par la suite, apporté des correctifs.

Un bureau d'enquête a été ouvert au Service de police de Sherbrooke, où deux personnes travaillent à temps plein sur le drame de novembre 2012. Elles cherchent à établir si l'entreprise a une quelconque responsabilité criminelle dans cette explosion. Les enquêteurs travailleront sur ce dossier jusqu'à la fin octobre.

Plus d'articles

Commentaires