Nancy Landry a plaidé coupable mardi à une accusation réduite d'homicide involontaire pour la mort de son fils de trois ans, Nathan Garneau, survenue en février 2011. Elle écope de huit ans de prison, dont six mois de détention provisoire.

La Sherbrookoise était accusée de meurtre au premier degré.

Le 20 février 2011, son fils avait été retrouvé sans vie dans une résidence de la rue Léo-Laliberté, à Sherbrooke. Huit mois plus tard, des accusations criminelles avaient été déposées contre Nancy Landry. La femme de 40 ans avait été, dans un premier temps, jugée inapte à subir son procès. Cette décision avait été cassée par la Commission d'examen des troubles mentaux du Tribunal administratif du Québec en 2014.

Elle devait subir son procès au printemps.

Plus d'articles