Retour

North Hatley : le projet de condos ne fait toujours pas l'unanimité

À North Hatley, le projet de construction d'un peu plus de 200 unités de condos en zone inondable continuent à soulever la controverse. Plusieurs citoyens ont fait part de leurs inquiétudes lors de la consultation publique sur le plan de gestion de la zone inondable de rivière Massawipi.

C'est que sans modification du plan de gestion de la MRC, impossible pour la Municipalité de procéder au changement de zonage qui permettra au promoteur Richard Laliberté d’aller de l’avant avec son projet.

Rappelons que la MRC a réussi à convaincre Québec que les changements apportés à son plan sont suffisants pour éviter des risques d’inondation dans le secteur où doit être érigé le projet, qui doit prendre place aux côtés de l’Église Inter-Foi, devant le lac.

Il y aura, entre autres, décanalisation du ruisseau Kezar et le terrain sera remblayé. La zone gardera toutefois son titre de zone inondable.

Micheal Grayson, citoyen et ingénieur en environnement, fait partie de ceux qui n'accueillent pas à bras ouverts la venue des condos dans cette zone. Il juge que le projet ne s'inscrit pas avec l'architecture du village et que les infrastructures sont insuffisantes pour la venue de tous ces nouveaux résidents.

« 200 condos, ça veut dire 300 voitures ou plus, en plus des visiteurs et les livraisons. Ça va vraiment engorger le réseau routier ici. En été, avec les cyclistes et les piétons qui sont ici. C'est un projet qui est trop gros », dit-il.

« L'autre aspect, c'est de situer ce projet en plein milieu d'une zone inondable. Ça nous fait peur. Qui va payer s'il y a des dédommagement à faire à l'avenir? », se demande M. Grayson. Ce dernier n'est pas fermé à l'idée de voir de nouvelles constructions. Il souhaite seulement que ce soit un projet de plus petite envergure et situé sur un autre terrain que celui en zone inondable.

Le maire de North Hatley, Michael Page, soutient ce projet et il voit d'un bon oeil l'ajout de contribuables dans sa municipalité. Il a aussi confiance au gouvernement qui a étudié le dossier.

Si la MRC donne son aval au plan de gestion de la zone inondable de la rivière Massawippi, il sera envoyé au ministère des Affaires municipales pour l'approbation finale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine