Retour

Northern Pass : Hydro-Québec envisagerait l'enfouissement

Après des mois de contestation sur le refus d'Hydro-Québec d'enfouir du côté estrien la ligne d'interconnexion Northern Pass, qui doit relier les réseaux électriques du Québec et du New Hampshire, le vent semble finalement tourner. Pour la première fois en deux ans, Hydro-Québec y songerait sérieusement.

« Il est prématuré de se prononcer sur l'aboutissement des échanges, indique la porte-parole de la société d'État, Lynn St-Laurent. Mais nous sommes en mode solution. »

Depuis le début du projet, la société d'État refuse d'enfouir les fils au Québec pour préserver l'aire protégée du mont Hereford. Cette aire de plus de 5000 hectares représente le plus important don immobilier privé de l'histoire du Québec.

Hydro-Québec a toujours prétendu qu'il serait trop coûteux d'enfouir la ligne. Elle songerait maintenant à enfouir les 15 derniers kilomètres qui relient sa ligne aux États-Unis en passant par des chemins privés existants.

Tant qu'il n'y aura pas d'annonce officielle, Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien et membre de la coalition SOS Mont Hereford, demeure cependant prudente.

Plus d'articles

Commentaires