Tout le conseil d'administration d'ArtFocus a été renouvelé mercredi soir lors de l'assemblée générale annuelle du diffuseur culturel alors que l'organisme a justement d'un nouvel élan.

« On peut se dire qu’ArtFocus va survivre, va poursuivre ses activités. De quelle façon? Il reste encore beaucoup de points à élucider et le prochain c.a. pourra mieux définir ces questions-là », avance la présidente sortante du c.a., Marianne Verville.

Elle admet toutefois qu’il y a beaucoup de tâches à accomplir. « Le défi est quand même grand », opine-t-elle. Mais surtout, il n’est pas insurmontable.

Elle en profite d’ailleurs pour rappeler aux gens qu’ArtFocus appartient à tous les amateurs d’arts et de culture de la région.

« Si les gens s’intéressent à la culture en Estrie, s’ils s’intéressent à ArtFocus, à ce qu’on fait pour promouvoir les arts et la culture, il y a toujours possibilité de s’impliquer », plaide-t-elle.

Devenir membre de l’organisme sans but lucratif est une manière simple d’aider.

Ça contribue à soutenir autant moralement que financièrement l’organisme.

Marianne Verville

L’année 2016 sera donc déterminante : le diffuseur a besoin de ressources financières, mais aussi de l’aide de bénévoles, sur qui il doit s’appuyer depuis sa création.

Né en 2009, ArtFocus a vu le jour essentiellement pour donner un coup de pouce aux artistes de la région, mais aussi pour rassembler la communauté artistique. Le diffuseur est à la fois galerie d’art et salle de spectacle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un pilote frôle le sol





Rabais de la semaine