Retour

Nouveau plaidoyer du NPD pour l'étiquetage des OGM

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont de nouveau au menu du député néodémocrate de Sherbrooke, Pierre Luc Dusseault. Ce dernier a profité du passage du chef du NPD, Thomas Mulcair, pour de nouveau réclamer l'étiquetage des produits génétiquement modifiés.

« On demande à la ministre de la Santé de reconsidérer sa position sur l'étiquetage des OGM parce que, de toute évidence, avec la nouvelle des saumons OGM, les consommateurs veulent le savoir si ça se trouve dans leur assiette », a soutenu le député en point de presse.

Au moins cinq tonnes de saumon transgénique ont été distribuées dans les supermarchés canadiens au cours de la dernière année. Au pays, cependant, l'étiquetage des OGM n'est pas obligatoire, ce qui rend impossible pour un consommateur de savoir s'il en a mangé ou non.

Promesse électorale

Le NPD compte sur la bonne foi du gouvernement pour changer son fusil d'épaule.

Au printemps, un projet de loi déposé par Pierre-Luc Dusseault sur l'étiquetage des OGM a été largement rejeté par les députés de la Chambre des communes. Il n'est cependant pas question pour l'instant de déposer un autre projet de loi allant dans le même sens.

« Nous, on demande à Justin Trudeau de respecter, en théorie, ce qu'il a dit pendant la campagne électorale. En 2015, lors de la campagne électorale, Justin Trudeau disait que le public avait le droit de savoir ce qu'il avait dans son assiette. Maintenant, il vote contre alors nous, on aimerait bien qu'il revienne à son idée de départ », a rappelé Thomas Mulcair.

Autre dossier

Thomas Mulcair en a aussi profité pour exprimer son inquiétude concernant le début des négociations de l'ALENA mardi, notamment de l'attitude agressive des Américains et de leur président dans ce dossier.

La priorité, dit-il, doit être de préserver les emplois, et ce, dans tous les secteurs. Il dénonce également le fait que le gouvernement Trudeau aurait dû consulter davantage les partis d'opposition et les Canadiens pour établir ses priorités dans ces négociations.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine