Retour

Nouvelle salle d'opération au CHUS et pénurie de personnel, le syndicat s'interroge

La construction d'une nouvelle salle d'opération au bloc opératoire du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke pavillon Fleurimont n'est pas vu d'un bon oeil par tous.

Le syndicat qui représente les infirmières, les inhalothérapeutes et les perfusionnistes est plutôt sceptique quant à la mise en place d'une nouvelle salle dans un contexte où la pénurie de personnel est criante.

Il semble que l'établissement peine déjà à ouvrir l'ensemble de son bloc opératoire à temps plein.

Déjà pour faire rouler les 9 salles qui sont dans le bloc majeur, on a une pénurie d'effectifs, ça arrive souvent, au moins une fois par semaine qu'on doivent fermer sporadiquement une des salles du bloc opératoire donc on voit mal comment on va être en mesure de faire rouler 10 salles à tout moment.

Guillaume Carette, président du Syndicat interprofessionnel de la santé du CHUS

Rapellons que le ministre Gaétan Barette estime à 1240 le nombre de chirurgies supplémentaires qui seront réalisées à Sherbrooke, ce qui pourrait permettre, selon lui, de réduire l'attente à moins de six mois pour l'ensemble des chirurgies.

Selon le syndicat, le contexte actuel ne permet pas de réaliser ce souhait.

Ils seront probablement en mesure d'améliorer les statistiques en opérant des plus petits cas [...] mais c'est pas vrai qu'ils vont faire diminuer le nombre de chirurgies ultra spécialisées, ça j'y crois pas.

Guillaume Carette, président du Syndicat interprofessionnel de la santé du CHUS

La direction du CIUSSS n'a pas voulu commenter la nouvelle, préférant le faire au cours des prochains jours une fois que le personnel aura été rencontré.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine