Retour

Noyade au lac Fraser : l'identité de la victime dévoilée

Maykel Anturi Peña, un homme de 24 ans de Granby, s'est noyé jeudi dans le lac Fraser, au parc national du Mont-Orford. Le corps de la victime a été retrouvé vers 9 h vendredi.

La victime est disparue dans les eaux vers 18 h. Le jeune homme n'a pas été en mesure de regagner la berge après être tombé d'une rive escarpée.

Selon les premières informations, tout porte à croire que le drame est dû à une cause accidentelle. D'après les témoignages recueillis par la police, la victime jouait au ballon avec trois amis lorsque le ballon est tombé dans l’eau. C’est en tentant de le récupérer que M. Anturi Pena s’est aussi retrouvé dans le lac. Les forts vents auraient ensuite poussé le jeune homme vers le large et il n’a pas été en mesure de regagner la rive. Des amis ont tenté de lui venir en aide, mais en vain.

Selon la mère du jeune homme, qui étudiait au Cégep de Granby, il ne savait pas très bien nager.

Les recherches ont débuté dans la journée de jeudi et ont été interrompues en soirée. Les policiers étaient à pied d'oeuvre tôt vendredi pour les relancer. Des plongeurs de la Sûreté du Québec étaient aussi présents pour localiser le disparu.

Plusieurs amis, proches et membres de la famille étaient sur place au moment de la découverte du corps. Plusieurs personnes de la communauté colombienne de Granby étaient là aussi pour épauler les deux frères et la mère de la victime. Des travailleuses sociales ont été dépêchées à l'endroit des recherches afin de soutenir la famille dans cette épreuve.

Gonzalo Riviera, un ami de la famille avait peine à croire ce qui venait de se produire. « On vient au Canada pour fuir le danger dans notre pays et être en sécurité et y'arrive un drame comme ça. C'est très triste, on ne sait jamais quand ça peut arriver », a raconté l'homme.

Le cousin de la famille, Alexander Monsalve Pena a lancé un appel à la population dans l'espoir d'avoir de l'aide pour organiser la suite des choses. « Ça coûte très cher des funérailles et on n'a pas beaucoup de moyens pour payer. On va faire une page Facebook pour essayer de ramasser de l'argent. Aujourd'hui c'est pour nous autres mais demain ça peut -être pour quelqu'un d'autre. J'espère qu'il y a des gens au bon coeur qui vont nous aider. »

Avec les informations de Brigitte Marcoux

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine