Retour

Noyade d'un pêcheur à Roxton Pond : la glace était trop mince, selon les pompiers

Un homme a été retrouvé sans vie dans les eaux du réservoir Choinière, à Roxton Pond. Il s'agit d'un homme de 77 ans, de Saint-Pie. Des manoeuvres ont été tentées pour le réanimer, mais son décès a finalement été constaté à l'hôpital.

Selon Stéphane Dufresne, directeur adjoint du Service des incendies de Roxton Pond/Sainte-Cécile de Milton, l'homme s'est aventuré relativement loin de la rive, ce qui a compliqué les recherches. Les pompiers étaient munis de vestes de sauvetage, car la glace craquait fréquemment sous leur poids.

« On a eu à transporter tout notre équipement à la rive, le plus près possible de la victime. Rendu là-bas, on a fait des recherches. On ne le voyait pas, il était déjà rendu dans l'eau. »

Un important nombre de policiers, de premiers répondants et de pompiers ont participé aux recherches. Ce sont finalement les pompiers, à l'aide de bâtons, qui ont découvert le corps, vers 13 h 10. Lorsqu'ils ont réussi à le tirer hors de l'eau, l'homme n'avait plus de signes vitaux, et selon Stéphane Dufresne, cela faisait déjà plusieurs heures qu'il se trouvait sous la glace.

La faible épaisseur de la glace serait à l'origine de l'accident. 

Les policiers ont mené l'opération de recherche dans le parc national de la Yamaska à la suite de l'appel d'un citoyen.

« C'est une information qui est rentrée vers 10 h par un usager du parc de la Yamaska et selon laquelle il y aurait entendu des cris. Il a donc fait appel à la Sûreté du Québec. Le policier a constaté sur place qu'il y avait des articles de pêcheurs sur la glace », indique la porte-parole de la Sûreté du Québec, Aurélie Guindon.

Selon la directrice par intérim du parc national de la Yamaska, Hélène Plante, la pêche blanche n'est pas une activité régie et encadrée par le parc, et elle se fait aux risques et périls du pêcheur.

« Toutefois, on est un lieu public. On sait que les gens peuvent tout de même accéder à cette activité-là. On a mis en place de l'information aux clients pour leur confirmer que nous, on ne fait aucune vérification de l'état de la glace, et que leur sécurité, c'est leur responsabilité. »

Selon elle, il s'agit du premier accident du genre au parc.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine