Retour

Objectif : devenir le premier restaurant zéro déchet de Sherbrooke

Un nouveau projet verra le jour sur la rue Wellington Nord: la Buvette du centro. Les propriétaires veulent non seulement ouvrir un nouveau restaurant végétarien, mais aspirent à en faire le premier restaurant zéro déchet à Sherbrooke.

« C'est quelque chose qu'on essaie de mettre graduellement en place. Le zéro déchet, c'est un but. On essaie de tendre vers ça le plus possible », explique, d'entrée de jeu, l'un des propriétaires, Julien Fortier-Chicoine.

Son collègue, Charles Picard-Duquette, soutient que bien peu de restaurants au Québec sont capables de coller l'étiquette zéro déchet à leur description. « Il y a des cafés à Montréal qu'ils le sont. On n'a pas trouvé de restaurant. On ne peut pas dire qu'on est les premiers au Québec, mais on est bien fiers de dire qu'on est les premiers en Estrie. »

Les jeunes entrepreneurs sont conscients que leurs désirs environnementaux peuvent comporter son lot de défis. « Une de nos plus grosses difficultés est assurément le fait que le service de compostage n'est pas offert aux commerçants du centre-ville. On a exploré diverses solutions pour ça. Entre autres, nous pourrions faire affaire avec une entreprise en démarrage qui fait l'élevage de larves. Ils ont besoin de matière organique pour nourrir les larves avec lesquelles ils font de la farine organique. Ils seraient très contents de récupérer notre compost », indique M. Fortier-Chicoine.

À la recherche de produits zéro déchet

Opérer un restaurant zéro déchet ne veut pas seulement dire récupérer et composter les produits utilisés. Les propriétaires souhaitent également s'approvisionner de façon écologique. « C'est sûr qu'il y a certains produits qu'on ne pourra pas avoir. Par contre, on travaille avec nos fournisseurs en amont pour avoir le plus possible des produits réutilisables. Par exemple, notre vin en fût permet de réduire l'empreinte écologique de 96 %. Même si 90 % des bouteilles de verre sont récupérées, il reste qu'il n'y a que 15 % du verre qui est vraiment recyclé. Le reste sert de matériau de remblais dans les sites d'enfouissement. Il y a beaucoup de fournisseurs qui sont très emballés par ça, qui veulent nous donner du vrac ; pour eux, c'est une économie », explique Charles Picard-Duquette.

Aussi, la majorité des produits utilisés sont locaux.

Une campagne de financement participatif est en cours sur le site de La Ruche pour parvenir à concrétiser le projet. L'objectif est de recueillir 5000 $ et permettra de mettre en place tout le concept du zéro déchet. « On va documenter le processus pour donner de l'information aux autres restaurateurs et commerçants de Sherbrooke. On veut leur montrer que c'est possible et que ça peut se faire à coût nul », dit Julien.

L'ouverture est prévue au début du mois de juin.

À écouter : entrevue avec les propriétaires de La Buvette du centro

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards