Retour

Oiseaux indésirables près du lac Memphrémagog : la Ville de Magog prend les grands moyens pour les éloigner

Les oiseaux indésirables pullulent aux abords du lac Memphrémagog et leurs excréments nuisent à la qualité de l'eau. La Ville de Magog a décidé, pour une deuxième année consécutive, de faire appel à un fauconnier pour régler le problème.

Un texte de Geneviève Proulx

Les goélands, canards et bernaches sont particulièrement visés par l'opération. Le fauconnier, Marc-André Fortin, a été engagé par la Ville de Magog pour effrayer les indésirables avec sa buse. Lorsqu'il aperçoit ces oiseaux, il libère sa buse, qui s'appelle Era, ce qui a comme conséquence de les éloigner.

« La buse est là pour créer une peur chez eux. Les canards et les goélands ont déjà une peur innée des oiseaux de proie semblable à Era. Ils repèrent donc assez rapidement le danger. Dès qu'ils la voient, on entend le signal d'alarme, un cri distinctif. Après, ils s'éloignent et vont sur les autres berges du lac ou dans d'autres secteurs », explique le fauconnier, Marc-André Fortin. 

Déjà, la Ville de Magog voit des résultats. Une diminution des oiseaux indésirables a été remarquée près des berges du lac Memphrémagog. Aussi, la qualité de l'eau semble s'améliorer et la Ville ferme moins régulièrement sa plage à la baignade. « L'été dernier, nous avons fermé la plage une ou deux fois, ce qui est très bon », indique le coordonnateur à la division des parcs et espaces verts de la Ville de Magog, Sylvain Longpré.

Cet été, la Ville de Magog a doublé ses effectifs de fauconnier. Marc-André Fortin passera les 14 prochaines semaines à faire peur aux espèces indésirables avec sa buse.

À lire aussiDes élèves de Drummondville au secours d'un faucon pèlerin

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine