Retour

Opération séduction pour attirer des immigrants dans les milieux agricoles du Centre-du-Québec

Les municipalités de Sainte-Françoise et Fortierville au Centre-du-Québec ont accueilli une trentaine de nouveaux arrivants dans le but de les convaincre de s'y installer et de travailler dans les fermes du territoire où il y a de grands besoins de main-d'œuvre.

Les immigrants qui participent à l'opération séduction possédaient tous quelques bêtes et sont familiers avec la vie à la ferme.

S'ils participent à cette visite, c'est qu'ils aimeraient quitter la ville de Québec où ils sont arrivés, pour vivre en campagne, comme lorsqu'ils étaient en Syrie. « Ils sont très enthousiastes », dit le traducteur qui accompagne le groupe, Neji Khedhiri.

Sainte-Françoise espère convaincre trois familles de s'installer avant l'automne.

L'une des fermes visitées, la Ferme Drapeau et Bélanger, ne manque pas nécessairement de main-d'oeuvre, mais les propriétaires concèdent tout de même des avantages à l'arrivée de nouveaux travailleurs. « D'avoir une main-d'oeuvre qui est là pour rester ça demeure un enjeu et puis on trouvait ça intéressant aussi d'avoir une différence culturelle », dit la copropriétaire, Célia Neault. 

Le programme provincial permet de soutenir l'employeur et de financer le salaire de l'employé pendant 24 semaines, mais le but de l'exercice est surtout d'attirer de nouveaux citoyens. « Il n'y a pas juste l'emploi, mais aussi la communauté qui s'implique et c'est ça notre force ici », dit le maire de Sainte-Françoise, Mario Lyonnais.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine