Retour

Partenariat transpacifique : le marché de l'Asie s'ouvre au sirop d'érable du Québec

Le Partenariat transpacifique (PTP) pourrait faciliter l'exportation du sirop d'érable au Japon et au Vietnam. La baisse des tarifs douaniers de 18 % permettrait aux acériculteurs québécois d'augmenter leurs parts de marché.

Un texte de Louis Lahaye Roy

Serge Beaulieu, président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, explique que le secteur acéricole au Québec est déjà en croissance. Une ouverture du marché japonais est une nouvelle occasion selon lui, mais il se demande si la production québécoise va se rendre au consommateur japonais.

« Peut-être pas dans la première année, mais au fur et à mesure, avec la compétition, ça pourrait aider à développer un peu plus le marché japonais. Et c'est un peu la même chose avec le Vietnam », affirme Serge Beaulieu.

Cette possible ouverture aux marchés de l'Asie se fait dans un contexte où la Fédération des producteurs acéricoles du Québec espère augmenter sa production.

« On attend une décision de la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec pour augmenter les quotas », dit Serge Beaulieu. L'objectif est de 2 500 000 entailles de plus en environ un an et demi.

Le président de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec ne pense pas que le prix pourrait baisser même avec une possible augmentation de l'offre en produits acéricoles.

« Il n'a pas augmenté depuis les deux dernières conventions. Il y a une stabilité du prix dans les quatre dernières années », affirme M. Beaulieu. 

Selon la Fédération des producteurs acéricoles du Québec, la province produisait en 2008, 71 % de la production mondiale de sirop d'érable.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine