Retour

Perdu au mont Lafayette, Vincent Hevey de retour chez lui sain et sauf

Le Québécois Vincent Hevey est de retour sain et sauf chez lui en Estrie. Le jeune homme de 25 ans a frôlé la mort lors d'une randonnée au mont Lafayette, mercredi.

Un texte de Carl Marchand

En début de journée le 15 février, Vincent Hevey lance un appel à d'éventuels partenaires de randonnée. Il amorce finalement son périple au New Hampshire seul, avec son chien et celui d'une amie.

« Je m'étais dit que je rencontrerais du monde en montant. C'est quand même un endroit populaire, mais je n'ai rencontré personne. Ça aurait peut-être dû me sonner une cloche que j'y ai été quand il ne fallait pas », lance-t-il rétrospectivement, bien au chaud dans le domicile familial, à Austin.

Les choses se corsent au fil de l'ascension. En après-midi, les vents se lèvent et la neige se met de la partie. Le froid commence à se faire sentir et difficile de repérer le sentier. Vincent Heavy regarde une capture d'écran d'une carte sur son cellulaire, puis il finit par appeler à l'aide. Dans le processus, ses mitaines sont emportées par le vent.

Un sauvetage en hélicoptère est impossible. Une équipe de patrouilleurs bénévoles ira le chercher, mais il lui faudra au moins sept heures pour atteindre sa position.

« J'ai vraiment eu peur de mourir », confie le grand gaillard, encore ébranlé.

Je pensais que je mourrais. J'étais en train de me dire : "Ok, t'as eu une belle vie." J'étais dans mon deuil. Je me suis laissé aller un moment donné dans le sens de ne pas avoir peur de mourir.

Vincent Hevey

Alors que le jeune homme raconte son histoire, son chien Kimo se promène puis se trouve un endroit chaud où s'allonger. La bête est visiblement épuisée elle aussi. Sans les deux chiens, insiste M. Hevey, il n'aurait pas eu la vie sauve.

« L'un des deux chiens a jappé quand il a vu les secours arriver. J'étais endormi quand il a jappé. C'est le plus beau présent qu'il m'a donné de les avertir », lance-t-il, la gorge nouée.

Le résident d'Austin prévoit prendre du repos au cours des prochains jours, lui qui pensait vivre ses derniers moments perdu en montagne. Conscient de sa chance et de son manque de préparation, il déconseille à toute personne de visiter le mont Lafayette sans bien connaître l'endroit.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine