Retour

Perte de services de santé : front commun des maires de la MRC Memphrémagog

Des Municipalités de la MRC Memphrémagog déplorent la perte de services de santé auxquels elles disent être confrontées. Les maires du Canton de Potton, de Stanstead et de Magog se mobilisent afin de maintenir ces services.

Ces maires sont épaulés dans leur démarche par le comité de vigie santé de l'Hôpital Memphrémagog. Ils tiennent à rappeler au gouvernement que « des promesses avaient été faites concernant le maintien des services de santé en région. »

« Nous sommes ici pour dénoncer la mauvaise qualité des services dans le Canton de Potton et à Stanstead et nous sommes persuadés que la direction du CIUSSS n'a aucunement l'intention de considérer l'Hôpital Memphrémagog comme un partenaire, mais plutôt comme un gros point de service », a déploré le président du comité, Jean-Guy Gingras.

Selon le maire du Canton de Potton, Jacques Marcoux, une travailleuse sociale du programme de soutien aux personnes aînées à été détachée du CLSC de Mansonville et a été rattachée au Groupe de médecine de famille de Magog. Aussi, un poste de physiothérapeute aurait été retranché à ce CLSC. « À tout moment, il se produit des bris de service de l'infirmière qui est rapatriée à Magog pour combler les besoins. Cela signifie que les rendez-vous des patients sont annulés non sans effets défavorables pour eux », dit-il.

Le comité soutient également que de nombreuses personnes sont sans médecin de famille depuis la mort de Dr Jean-Louis Arseneau en novembre 2014. « Trois ans et demi plus tard, la plupart des patients du Dr Arseneau pleurent son non-remplacement. Bien que le CIUSSS de l'Estrie-CHUS ait fait quelques efforts pour trouver un médecin, je me permets d'affirmer que les efforts n'ont pas été aussi importants que nécessaires. La population du Canton de Potton et des municipalités environnantes est heureuse de compter sur un CLSC à Mansonville et tient à conserver cet important service de santé », a ajouté M. Gingras.

La situation serait semblable à la municipalité de Stanstead qui est privée d'une clinique médicale sans rendez-vous. « En 2017, nous avions un tel service deux jours par semaine. Dix patients par jour y étaient vus. Comme vous pouvez le deviner, ce service à été coupé provoquant un déplacement des patients vers les urgences des grands centres hospitaliers qui débordent déjà », a déploré le maire de Stanstead, Philippe Dutil.

« Le comité de vigie n'est pas en place seulement pour les services qui sont donnés à l'hôpital de Magog, mais pour tous les services de santé offerts dans la région de Memphrémagog », a tenu à préciser la mairesse de Magog, Vicky May Hamm.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chien refuse qu'on le prenne en photo





Rabais de la semaine