Retour

Place Nikitotek : Gens d'affaires et producteur ont des visions opposées quant au produit à offrir

La baisse d'achalandage pour le spectacle présenté à la Place Nikitotek au centre-ville de Sherbrooke provoque une guerre de mots entre les commerçants de la rue Wellington et le producteur du spectacle Cowboys, de Willie à Dolly.

Les propos du président de l'association des gens d'affaires de la rue Wellington ont soulevé l'ire du producteur des spectacles créé par Québec Issime.

Jean-François Bédard ne remet pas en question la qualité du spectacle Cowboys, de Willie à Dolly, il estime plutôt que ce c'est le marketing de l'événement qui n'est pas adéquat. Rien n'est fait, selon lui, pour attirer les spectateurs vers les commerces du centre-ville.

Le président de l'association des gens d'affaires et propriétaire de la boutique Glorius, soutient qu'il y a très peu de retombées, il estime que le spectacle est vendu en grande partie à une clientèle qui cadre moins bien avec ce que le centre-ville a à offrir. Monsieur Bédard rappelle que sont beaucoup des groupes qui remplissent la plade Nikitotek « Les groupes, c'est une moyenne d'âge qui est un p'tit peu plus élevée [...] c'est une clientèle qui est différente. Ils débarquent au restaurant avec l'autobus et ils rembarquent dans l'autobus pour se rendre à la salle, ils ne marchent même pas la rue au complet » dit-il.

Jean-François Bédard ne comprend pas la volonté du promoteur de conserver le même spectacle l'an prochain.

Je suis un entrepreneur, un homme d'affaires pis moi quand quelque chose ne marche pas je ne m'obstine pas à essayer de le refaire année après année. Je trouve que la stratégie est mauvaise.

Jean-François Bédard, président de l'Association des gens d'affaires de la rue Wlellington

« On a créé un événement, Bouffe ton centro, qui attire plus de gens en une journée que le spectacle pendant tout l'été » ajoute Monsieur Bédard.

Les gens d'affaires du centre-ville de Sherbrooke voudraient être consulté sur le choix des spectacles produits pour la Place Nikitotek.

Producteur piqué au vif

Québec Issime défend son produit bec et ongles, assure que Cowboys, Willie à Dolly est un bon spectacle et que la comparaison avec Bouffe ton centro est boiteuse, « quand j'entends les commentaires de ce monsieur qui veut me comparer à un événement gratuit, dans la rue, ou qui charge 5 ou 10 dollars, ça se compare même pas, je prends ça avec un grain de sel » dit Robert Doré.

Malgré une baisse d'achalandage de 20 pour cent en 2015, Robert Doré veut conserver le plan initial, soit de garder le même spectacle pendant 3 ans et de prévoir une nouvelle production pour l'été 2018 seulement. Il prétend que Céline Dion en spectacle au Québec l'été dernier est responsable, en partie, des mauvais chiffres qu'a connu la production présentée à Sherbrooke l'été dernier.

Robert Doré soutient qu'ils ont réinvesti au niveau de la stratégie et que le toit qui couvre la Place Nikitotek, ce sont eux qui le paie, « si on faisait pas d'argent, si c'était pas intéressant, ben écoutez on serait pas là » assure t'il.

On parle d'un amphithéâtre qui n'attirait personne ou presque, on les connaît les chiffres qu'ils ont eu avec les autres années. Maintenant nous on investi pis là y'a quelqu'un qui va venir me dire Monsieur Doré a le beau rôle... un instant ! On investi, on met de l'argent sur la table.

Robert Doré, producteur Québec Issime

Québec Issime a signé une entente de 10 ans avec la ville de Sherbrooke, chaque année le promoteur investi 190 mille dollars pour la production de spectacle à Sherbrooke.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?