Retour

Pluie d'investissements à la Société de transport de Sherbrooke

La Société de transport de Sherbrooke (STS) se portera acquéreur de six autobus hybrides d'une valeur de 2,6 millions de dollars. Au total, dix projets d'un montant global de 7,4 millions de dollars ont été dévoilés jeudi matin.

Le projet est financé à 50 % par le gouvernement fédéral, à 40 % par le gouvernement provincial et la Ville de Sherbrooke complète le financement.

La députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, et le député de Sherbrooke, Luc Fortin, étaient sur place pour cette annonce dans le cadre du Fonds pour l'infrastructure de transport en commun.

La réfection de la voie réservée desservant l'Université de Sherbrooke, le réaménagement du débarcadère du Carrefour de l'Estrie, l'implantation d'un système d'information aux voyageurs aux arrêts afin de bonifier l'expérience des usagers et le remplacement d'un logiciel en vue d'optimiser les processus d'entretien du parc d'autobus de la STS sont parmi les projets financés.

« Ce que les gens vont voir le plus, c'est le temps réel. Les gens vont pouvoir, à l'arrêt d'autobus, où est rendu leur autobus, s'il est en retard, est-ce qu'il y a une possibilité de prendre une correspondance pour améliorer leur parcours, est-ce qu'il y a une perturbation ou un accident? L'expérience client sera vraiment améliorée », indique le président de la STS, Bruno Vachon.

Des études visant l'ajout de mesures préférentielles et la mise en place d'un service de transport à la demande seront également réalisées dans le but d'offrir de meilleurs services et de faire face aux enjeux de mobilité.

Les travaux seront terminés en 2018.

Plus d'articles

Commentaires