Retour

Plus de 120 tonnes de verre recyclées en trois ans à Saint-Denis-de-Brompton

Trois ans après avoir commencé le recyclage isolé du verre sur son territoire, la municipalité de Saint-Denis-de-Brompton est parvenue à détourner plus de 120 tonnes de verre du centre de tri pour qu'il soit fondu et recyclé. Elle espère que plus de villes emboîtent le pas.

La présence du verre dans les bacs de récupération contamine les matières recyclables et dévalue sa valeur commerciale, selon la Municipalité. Les citoyens sont donc invités à déposer les bouteilles de vin, pots de confiture et autres contenants en verre dans un bac situé derrière l'hôtel de ville.

Le verre perd de sa valeur s'il y a un grain de céramique dedans, explique le maire de Saint-Denis-de-Brompton, Jean-Luc Beauchemin.

Au niveau de la construction du nouveau verre, ça ne vaut rien. Nous autres, le verre est propre et s'en va directement à la compagnie, indique-t-il.

Les citoyens de la MRC du Val-Saint-François ont quant à eux un point de chute pour le recyclage du verre depuis septembre dernier, situé à l'entrée du centre de tri au Canton de Melbourne.

Au lieu de prendre le chemin du centre de tri régional, le verre est expédié à Saint-Jean-sur-Richelieu pour être décontaminé complètement et ensuite redirigé à Montréal, où il est fondu pour redevenir du verre.

Mon pot Masson que j'utilise, il va revenir dans le bac, dans le conteneur. Il va encore être fondu puis encore faire du verre. Le verre se recycle à l'infini, souligne la responsable du Comité du verre à Saint-Denis-de-Brompton, Colette Lemieux.

On fait un petit détour : on vient au village et on vient porter nos verres. Ce n'est pas très long, c'est pratique et il est toujours là, a relaté un citoyen mardi.

Les choses qu'on veut changer ne viennent pas nécessairement du gouvernement. Il faut que ça parte d'abord du plancher, résume Colette Lemieux.

Plus d'articles