Retour

Plus de cas de grippes en Mauricie et au Centre-du-Québec

La saison grippale est officiellement commencée et l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) note une hausse importante du nombre de cas d'influenza depuis le début du mois de décembre. L'organisation s'attend à ce que ce nombre continue d'augmenter d'ici la mi-janvier, point culminant de la saison de la grippe.

Les souches A et B du virus de de la grippe circulent en même temps, cette année, phénomène plutôt rare.

Normalement, la grippe de type A précède celle de type B.

Dans les salles d'urgence, 3 % des consultations sont reliées à la toux et de la fièvre. Le taux pourrait atteindre 6 % au cours des prochaines semaines.

En Mauricie et au Centre-du-Québec, les autorités de la santé publique ont noté une augmentation du nombre de cas dans les salles d'urgence.

« On est en mesure de dire qu'on voit une hausse légère dans certaines urgences, dans d'autres, un peu plus marquées. On associe ça évidemment à la période plus active d'influenza et de gastroentérite qu'on voit après les Fêtes », indique la directrice des services ambulatoires et des soins critiques au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) Mauricie-Centre-du-Québec (MCQ), Nathalie Boisvert.

Une clinique de vaccination contre la grippe a été ajoutée, à Trois-Rivières, le 9 janvier et le 18 janvier à Shawinigan.

Depuis 2015, les urgences de la région ont connu une baisse de 3039 visites.

Le CIUSSS-MCQ estime que cette baisse s'explique par un meilleur accès aux médecins de famille depuis la réforme du ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

Plus d'articles