Retour

Plus qu'une quinzaine de résidents à déménager à l'Or Blanc, à Asbestos

La transition se passe bien pour la quarantaine d'aînés de la résidence de l'Or Blanc, à Asbestos, contraints de déménager en raison de la fermeture soudaine de l'établissement au début du mois de mai.

« C'est sûr que ça les déstabilise. Ce n'est pas quelque chose qui était souhaité de leur part, mais plutôt imposé, mais ça se passe relativement bien. L'équipe du soutien au domicile accompagne ceux qui en ont besoin et il y a vraiment une organisation qui s'est installée autour d'eux », souligne Sylvie Quenneville, directrice adjointe au Programme de soutien à l'autonomie des personnes âgées.

Il n'y a qu'une quinzaine des quelque 45 résidents qui n'ont toujours pas trouvé un nouveau toit, mentionne-t-elle, précisant toutefois qu'aucun sentiment d'urgence habite les responsables du dossier.

La directrice adjointe au CIUSSS de l'Estrie-CHUS signale qu'elle peut compter sur la bonne collaboration du propriétaire de la résidence pour aînés, ce qui facilite la transition.

« Habituellement, c'est un délai de trois mois qui est exigé. Là, le propriétaire a laissé un délai jusqu'à six mois, mais on s'entend que les gens vont être relocalisés avant. C'est juste qu'il y a des fois où ce n'est pas toujours respecté et c'est pourquoi on a apprécié la collaboration du nouveau propriétaire. »

Rappelons que ce dernier a choisi de convertir la résidence en logements en raison des coûts nécessaires pour se conformer aux nouvelles normes du code du bâtiment.

Plus d'articles