Retour

Plusieurs cartes d'électeurs... et un bulletin de vote pour des non-citoyens

Les résidents permanents qui reçoivent une carte d'électeur semblent moins rares que l'a laissé entendre la semaine dernière Élections Canada. L'un d'entre eux a même réussi à obtenir un bulletin de vote.

Un reportage de Mélissa Fauteux

« J'ai présenté mon carton et mon permis de conduire, on m'a donné un bulletin de vote et on m'a dit : "Vous pouvez aller voter" », a confié un résident permanent de Montréal qui souhaitait garder l'anonymat.

Au Canada, la loi électorale est claire : pour pouvoir voter, il faut être citoyen canadien. Pourtant, cet homme aurait facilement pu voter, même s'il n'y avait pas droit.

Le processus électoral d'Élections Canada est une fois de plus mis à mal. Vendredi, un résident de Sherbrooke dénonçait le fait qu'il ait reçu une carte électorale alors qu'il n'est pas citoyen canadien. Élections Canada parlait alors d'un cas isolé.

Trois jours plus tard, d'autres résidents permanents, qui ont reçu leur carte d'électeur, ont eux aussi choisi de dénoncer la situation.

« Pour les élections, ils m'envoient la carte électorale. On va dire qu'ils se sont trompés. Mais ils ne se sont jamais trompés pour m'envoyer le passeport canadien par exemple », estime un résident permanent d'origine colombienne, Ricardo Leon.

Dur pour l'image de la démocratie

Pour Guillaume Rousseau, professeur en droit à l'Université de Sherbrooke, la situation est inquiétante. Il s'explique mal que les bases de données utilisées par Élections Canada pour bâtir la liste électorale ne distinguent pas les résidents permanents des citoyens canadiens.

« Ce n'est jamais l'idéal qu'un corps gouvernemental, qu'un organisme public ait des difficultés techniques. Mais ensuite, il y a l'importance de l'enjeu qui est la démocratie, qui est l'image de la démocratie et tout », explique-t-il.

Le jeune homme de 20 ans, qui a réussi à obtenir un bulletin de vote, a demandé à Élections Canada de retirer son nom de la liste électorale. On lui a répondu qu'il serait plus simple de s'abstenir d'aller voter.

De son côté, Élections Canada continue d'affirmer que ces cas sont des cas isolés et qualifie la situation de marginale.

Il rappelle que pour l'élection du 19 octobre prochain, 26,4 millions de cartes d'électeurs sont envoyées partout au Canada.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine