Retour

Pornographie juvénile : un vice-président de la Caisse de dépôt et placement accusé

Un vice-président de la Caisse de dépôt et placement du Québec, résidant à Bolton-Est, a été accusé mercredi au palais de justice de Montréal de possession, de distribution et d'avoir accédé à de la pornographie juvénile.

Robert Côté, 52 ans, est vice-président des affaires légales et des investissements de la Caisse.

L'homme a été arrêté mercredi à Montréal par l'Équipe d'enquêtes sur l'exploitation des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec. Les policiers ont découvert des traces informatiques de ses activités, et ont réalisé des perquisitions aux deux domiciles de l'accusé, situés à Montréal et à Bolton-Est. Du matériel informatique a été saisi pour analyse.

Certains des faits reprochés se seraient produits au cours d'une période de près de 20 ans. Selon l'acte de dénonciation, l'homme a été accusé d'avoir eu en sa possession de la pornographie juvénile et d'avoir accédé à de la pornographie juvénile entre le 15 septembre 1997 et le 18 novembre 2015.

Il a également été accusé d'avoir distribué de la pornographie juvénile entre le 15 janvier 2015 et le 27 mars 2015.

Il est libéré sous conditions jusqu'à sa prochaine comparution. D'autres accusations pourraient être déposées contre lui.

La Caisse n'était pas au courant

Le porte-parole de la Caisse de dépôt et placement, Jean-Benoît Houde, a souligné que la Caisse n'était pas au courant des gestes de Robert Côté, et qu'elle a pris connaissance des allégations portées contre lui jeudi matin, dans les médias. M. Houde mentionne qu'il s'agit d'allégations graves, et que la Caisse va collaborer avec les autorités responsables de l'enquête.

M. Houde a précisé que Robert Côté a été suspendu avec salaire, le temps que la Caisse mène sa propre enquête sur cette affaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine