Retour

Portes ouvertes sur l'entreprise funéraire à Sherbrooke

La Coopérative funéraire de l'Estrie a ouvert ses portes au grand public, dimanche, pour permettre de démystifier ce milieu méconnu. Il s'agissait d'une occasion pour certains de connaître les services offerts, et pour d'autres, d'apprivoiser la mort.

Un reportage de Jean Arel

Plusieurs visiteurs étaient curieux de connaître le processus derrière l'enterrement d'un proche. Une façon, pour eux, d'adoucir le processus du deuil.

« Il se dit tellement de choses sur ça, explique un visiteur. C'est de voir ça. C'est professionnel. Je n'aurais jamais pensé ça. Je vais être honnête, ça m'a vraiment fait du bien. »

Les tendances ont évolué au fil des ans. Suzanne Côté, qui est thanatologue depuis 30 ans, explique qu'elle demeure très occupée, même si 75 % des gens optent maintenant pour l'incinération. Les gens préfèrent louer un cercueil pour l'exposition, qui comprend une boîte en bois. C'est cette boîte qui sera retirée et servira lors de la crémation, pour permettre d'éviter de brûler le cercueil.

« Il y a plus d'incinération sans exposition, mais pas tant que cela. Il y a beaucoup plus d'expositions avec location de cercueil suivies de l'incinération », explique-t-elle.

Faire un choix et le faire connaître

Certaines personnes ont visité les installations pour en apprendre davantage sur leurs possibilités. Hélène Provost, conseillère aux familles, souligne qu'une fois le choix défini, il est important de le faire savoir à la famille, même si les détails sont inscrits dans un testament.

« Le cimetière ou le mausolée, ou encore les columbariums... Ce sont des questions qui se posent. Le côté financier aussi. Combien ça coûte des funérailles? Parce que si nos volontés se retrouvent dans un testament, le temps de faire la recherche du testament, c'est quelque chose qui prend presque trois semaines. Le temps est révolu », explique-t-elle.

Même si la Coopérative funéraire détient 70 % du marché en Estrie, elle considère qu'une journée portes ouvertes reste importante.

« Généralement même, ça va être bénéfique pour les gens qui sortent d'ici », explique le directeur général de la coopérative funéraire de l'Estrie, François Fouquet. « Donc, c'est une question de transparence . »

La mort reste tout de même un passage obligé relativement cher : le coût des funérailles, en moyenne, se situe entre 3500 $ et 5000 $.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Cet amateur de hockey gagne 1000$ s'il réussit à marquer





Rabais de la semaine