Bien avant P.K. Subban, un autre Noir a laissé une marque indélébile dans l'histoire du hockey canadien. Il s'agit de Herb Carnegie, un Torontois né de parents jamaïcains, qui bien que n'ayant jamais évolué au sein d'une équipe nationale, a tout de même réussi à faire fureur au sein de différentes ligues de hockey.

Il a notamment joué pour les Cataractes de Shawinigan et les Saints de Sherbrooke, dans les années 40, en plus d'être coéquipier de Jean Belliveau dans la ligue senior.

En tant que Noir, Herb Carnegie a dû faire face à plusieurs remarques racistes violentes. Il était un joueur exceptionnel, et a réussi à se faire remarquer par Connie Smythe, directeur-gérant des Maple Leafs de Toronto dans les années 30 et 40, qui aurait dit « qu'il était prêt à donner 10 000 $ à quiconque pourrait le transformer en homme blanc ».

Avec son frère Oswald et Manny McIntyre, ils ont formé le premier et le seul trio de joueurs noirs dans une ligue de hockey. 

Michel Harnois dresse un portrait de cet athlète d'exception.

Plus d'articles