Retour

Pourquoi le prix de l’essence rejoint-il celui de juillet 2008?

Beaucoup de gens nous demandent, ces jours-ci, pourquoi le prix de l'essence atteint presque le niveau de l'été 2008, à près de 1,50 $ le litre alors que le prix du baril de pétrole n'est qu'à 70 $ US à New York et à 76 $ US à Londres. Pourtant, il y a presque 10 ans, le prix du baril de pétrole a frôlé les 150 $ US. Explications.

Une analyse de Gérald Fillion

Le prix du baril de pétrole se négocie en dollars américains. Donc, il faut faire la conversion en dollars canadiens pour avoir le bon prix du baril pour nous. Quand le baril était à 145 $ US en juillet 2008, ça voulait dire pour nous 145 $ CA.

Mais aujourd’hui, quand on parle d’un baril de Brent à 76 $ US, ça signifie, une fois la conversion faite, un prix de plus de 99 $ CA le baril.

Donc, premier facteur à considérer : le dollar canadien. À 77 cents américains, le dollar canadien est 23 % plus faible qu’à l’été 2008.

Ensuite, nous constatons des écarts sur la marge de raffinage. La réduction de la capacité de raffinage en Amérique du Nord a entraîné une hausse des coûts de raffinage. C’est un deuxième facteur d’explication du prix de l’essence en 2018.

À cela s’ajoutent les variations importantes des marges des détaillants. Certains jours, leur marge est très faible et d’autres, elle représente le double de la moyenne habituelle.

Enfin, les gouvernements récoltent de plus en plus de taxes sur le prix de l’essence : la taxe sur le transport en commun à Montréal, la taxe sur le carburant et la TVQ sont plus élevées, 10 ans après les prix records du pétrole et de l’essence, en juillet 2008.

Calcul du prix de l’essence

Dans un baril de pétrole, il y a 159 litres. En juillet 2008, si l'on disait que le baril était à 145 $ US, il était donc à 145 $ CA puisque nous étions à parité. Donc, 145 $ / 159 litres = 91 cents. À cela s’ajoutait une petite marge de raffinage. Ainsi, selon la Régie de l’énergie, dans la semaine du 7 juillet 2008, le prix à la rampe de chargement était de 97 cents canadiens.

Aujourd’hui, un baril à 77 $ US vaut dans les faits près de 100 $ CA. Donc, 100 $ / 159 litres = 63 cents. On ajoute 17 cents pour la marge de raffinage et l'on arrive à 80 cents à la rampe de chargement.

Voici une comparaison du litre d’essence entre la semaine du 7 juillet 2008 et le vendredi 4 mai 2018.

Donc, ce qu'il faut retenir pour expliquer le prix de l'essence en 2018 par rapport à 2008 :

  • La marge de raffinage est plus grande aujourd’hui;
  • La taxe sur le transport en commun a doublé;
  • La taxe sur les carburants a été augmentée de 4 cents;
  • La TPS est restée à 5 % ;
  • La TVQ est passée de 7,5 % à 9,97 % ;
  • La marge de détail fluctue énormément.

Ainsi, avec le dollar canadien qui est plus faible, les marges de raffinage qui sont plus grandes en raison de la réduction des capacités de raffinage au fil du temps, avec les taxes qui ont beaucoup augmenté et une marge de détail parfois plus importante, le prix de l’essence aujourd’hui rejoint pratiquement celui de l’été 2008 malgré un prix du pétrole environ 30 % plus faible qu’à ce moment-là.

Si toutes les circonstances de 2008 étaient réunies, c’est-à-dire un dollar canadien à parité avec le dollar américain, des marges stables et moins de taxes, notre prix de l’essence serait autour de 1,05 $. Avec un dollar canadien qui a perdu le quart de sa valeur, et des taxes qui ont augmenté, le prix de l’essence tourne autour de 1,40 $. Comme en 2008.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Un gros chien fait des vagues en apprenant à nager





Rabais de la semaine