Retour

Pourquoi les routes de Sherbrooke semblent mal déneigées

Une quinzaine de centimètres de neige sont tombés sur Sherbrooke depuis dimanche. Malgré les passages répétés des employés de la municipalité avec une vingtaine de déneigeuses, dame Nature semble néanmoins avoir le dessus, se plaignent de nombreux automobilistes. La réalité est pourtant toute autre, après des vérifications effectuées auprès de la Ville.

Pour que le sel puisse remplir son rôle sur les routes, le mercure doit osciller autour de -10 degrés Celsius, explique-t-on. Le froid polaire des derniers jours, combiné aux précipitations, a fait en sorte qu'une épaisse couche de neige s'est accumulée sur les routes et que la voirie ne pouvait épandre du sel pour la faire fondre.

Avec le redoux des dernières heures, la Ville a recommencé à épandre du sel sur les artères principales du circuit routier. Quand le sel commence à produire son effet, la neige en fonte s'ajoute aux précipitations qui continuent de tomber, ce qui oblige les automobilistes à circuler dans une épaisse gadoue.

C'est aussi ce qui donne l'impression que la chaussée n'est jamais dégagée.

Les déneigeuses effectuent des passages à intervalles réguliers pour retirer cette couche de neige nouvellement fondue. Le sel peut donc s'attaquer à la couche suivante, jusqu'à ce que les employés de la voirie atteignent finalement l'asphalte.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards