Retour

Premiers répondants : Sherbrooke demande l'équité avec Montréal

La Ville de Sherbrooke demande à Québec de lui rembourser environ 450 000 dollars par année pour les frais liés à ses premiers répondants. Un traitement récemment accordé à la métropole montréalaise, plaide-t-on en Estrie.

« Ce qui est bon pour Denis Coderre est bon pour Bernard Sévigny », a lancé Serge Paquin, président du comité exécutif, faisant référence au maire Sévigny. On sait que le gouvernement a accepté de compenser la Ville de Montréal qui met un service de premiers répondants sur pied. »

Sherbrooke a été la première ville au Québec avec Lévis à instaurer le service en complément aux services ambulanciers.

Les pompiers peuvent souvent arriver sur les lieux d'un incident avant les autres. Pour preuve, insiste M. Paquin, ils répondent à davantage de demande d'assistance d'urgence qu'à des appels pour des incendies.

« Oui, la main-d'oeuvre est déjà payée par les contribuables, mais les coûts de déplacements, de formation et d'équipements sont importants. Chaque sortie coûte 1500 dollars », conclut M. Paquin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine